Vie pratique

 

LES FORMALITÉS

Les formalités douanières

Lors du transfert de la résidence principale sur le territoire en provenance de métropole, d'un pays membre de l'Union Européenne d'un DOM, d'une COM ou d'un pays étranger, il existe un bénéfice des droits et taxes sous conditions d'antériorité de possession et d'utilisation des biens (cf. ci-dessous). Sont exclus de cette franchise les véhicules à moteurs (automobiles, deux-roues à moteur, navires et embarcations, aéronefs).

Les marchandises importées sur le territoire des iles Wallis et Futuna doivent être déclarées au bureau de douane à l'arrivée. Bien évidemment, cette déclaration s'applique aussi, aux marchandises achetées en Métropole sous couvert d'un bordereau de détaxe, via le système PABLO (la notice sur la procédure PABLO de remboursement de la TVA en France est consultable en ligne sur ce site). Il faut s'acquitter des droits et taxes correspondants, sauf à respecter les quantités prévues et si les achats sont destinés à un usage personnel ou familial.

Il faut toutefois être âgés de 17 ans minimum pour importer tabac ou alcool.

  • Marchandises : (quantité par voyageur)
Produits Quantités autorisées
Tabac 200 cigarettes ou 100 cigarillos ou 50 cigares ou 250g de tabac à fumer
Boissons alcooliques 2 litres
Parfums 50 ml
Café 500g ou 200g d'extraits et essences de café
Thé 100g ou 50g d'extraites et essences de thé
Autres marchandises

30 000 CFP par voyageur âgé de plus de 17 ans

ou

10 000 CFP par voyageur âgé de moins de 17 ans

  • Justificatifs à fournir :

Il faut se munir avant le départ des documents justifiant de la situation régulière d'objets tels que caméscopes, appareils photos, postes radio... (Factures d'achat, quittances douanières, carte de libre circulation délivrée par les services douaniers) qui doivent avoir 6 mois d'usage à la date du départ pour être admis en franchise.

Les voyageurs qui transportent des sommes, titres ou valeurs (chèques de voyage, espèces, pièces d'or, valeurs mobilières, titres de créances) dont le montant est égal ou supérieur à 10 000 € (soit 1 193 317 XPF) ou sa contre valeur, doivent en faire la déclaration auprès des services des douanes.

RAPPEL : Les achats de produits hors taxes dans un magasin sous douane ou sous le régime des bordereaux de détaxe (procédure PABLO en France Métropolitaine, cf. la brochure en ligne sur ce site) doivent être déclarés au moment de l'arrivée sur le territoire de Wallis et Futuna.

Le service des douanes percevra le montant des droits et taxes éventuellement dus.

La cession, le prêt ou la location des biens ayant bénéficié d'une admission en franchise dans le cadre d'un déménagement ne peuvent être effectués qu'après un délai de douze mois à compter du dépôt de la déclaration.

Formalités particulières

  • Entrée ou sortie du territoire de Wallis et Futuna : 

Stupéfiants et contrefaçons sont interdits à titre absolu, leur importation ou exportation constituent un délit douanier et exposent à de lourdes sanctions (confiscation de la marchandise, amende douanière, poursuites judiciaires)

 L'importation de produits végétaux et d'origine animale ainsi que d'animaux vivants est soumise à des exigences particulières et à des autorisations d'importation. (Renseignements auprès du Service de l’Économie Rurale et de la Pêche: Voir adresses et liens utiles)

 Les importations d'armes et munitions sont soumises à autorisation. (Renseignements auprès de l'Administration Supérieure – voir adresses et liens utiles)

  • Entrée ou sortie du territoire douanier de la Communauté Européenne : 

L'entrée ou la sortie d'animaux vivants, de produits animaux et végétaux, d'espèce de la faune et de la flore sauvages menacées d'extinction et des produits qui en sont issus, des armes et munitions, des biens culturels, des vins, boissons alcoolisées et autres produits soumis aux règles des contributions indirectes et au paiement de taxes sont soumis à une réglementation particulière ou interdites dans certains cas. (Renseignements au bureau de douane ou sur le site internet de la Direction générale des douanes : www.douane.gouv.fr).

 

 LES ANIMAUX DOMESTIQUES

 

L'importation d'animaux domestiques (notamment chiens et chats) est strictement règlementée afin d'éviter toute introduction de maladies contagieuses ou d'espèces interdites sur le territoire des îles Wallis et Futuna.

Cette démarche implique des examens vétérinaires obligatoires (vaccin antirabique, examens sérologiques, soins particuliers, tatouages..) et certains animaux sont soumis à la quarantaine (renseignements à demander au BIVAP).

 Il faut contacter le BIVAP (voir adresses utiles) qui transmet un formulaire d'autorisation d'importation et accomplir les formalités le plus tôt possible.

 Les animaux devront être accompagnés de cette autorisation et des certificats sanitaires utilisés pour leur entrée en quarantaine ainsi que tous les documents sanitaires les concernant (carnet de vaccination à jour, certificat sanitaire délivré par un vétérinaire officiel rédigé moins de 3 jours avant l'embarquement attestant que l'animal est indemne de tout signe clinique de maladie contagieuse – notamment la rage- et a été soumis à un déparasitage interne et externe, certificat de vaccination antirabique accompagné du titrage, certificat de mise et levée de quarantaine, attestation du propriétaire concernant le pays de séjour de l'animal au cours des 6 derniers mois, certificat de tatouage ou d'identification électronique).

Il faut ensuite consulter :

  • Le site de la DAVAR/SIVAP de Nouvelle Calédonie où les animaux vont obligatoirement transiter, afin de se procurer les formulaires (autorisation de transit), la réglementation d'importation des animaux et la liste de vaccinations à réaliser. Dés que tous les examens (sérologie, vaccinations...) sont terminés, il est souhaitable de correspondre par fax avec le service qui vous renseignera sur les conditions de transit de l'animal. (voir adresses et liens utiles)
  • Contacter Air France Cargo afin d'organiser le voyage de l'animal, qui vous communiquera les coordonnées d'un transitaire d'animaux.

La quarantaine de Nouméa est provisoirement fermée jusqu'en 2012

Cette quarantaine étant obligatoire pour une durée d'un mois pour les animaux provenant de l'Union Européenne(voir adresses et liens utiles).

RAPPEL IMPORTANT :

Sont interdits au transport (cabine, soute ou fret), et à l'importation sur le Territoire, les chiens de 1ère et 2ème catégories telles que définies par le ministère français de l'Agriculture et de la Pêche, à savoir :

  • Chiens de 1ère catégorie : Chiens dits d'attaque n'appartenant pas à une race mais assimilables par leur morphologie aux chiens de race suivants : Staffordshire terrier (pitbulls), Mastiff (Boerbulls), Tosa.
  • Chiens de 2ème catégorie : Chiens dits de garde ou de défense, ce sont les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler.

 INFORMATIONS UTILES

 A/ L'ENSEIGNEMENT :

Organisation :  

L'éducation se décompose en deux degrés d'enseignement :

  • Le premier degré fait l'objet d'un convention de concession à la mission catholique qui assure donc l'enseignement. Il existe 12 écoles primaires sur Wallis et 6 sur Futuna.
  • L'enseignement primaire public accueille plus de 5 200 enfants.

Le second degré dépend du vice rectorat, l'éducation nationale est responsable du schéma des formations du second degré. Un projet élaboré en 2010 prévoit la délivrance de diplômes dans le cadre de la validation des acquis par l'expérience (VAE).

Il existe 4 collèges à Wallis et 2 à Futuna et 2 lycées sur Wallis (un lycée d'enseignement général et un lycée agricole).

Contact utile au Vice Rectorat : vice-recteur@ac-wf.wf

B/ POSTES ET TÉLÉCOMMUNICATIONS :

Les Postes et Télécommunications assurent plusieurs missions: la télécommunication (téléphone, internet, liaisons spécialisées, etc.), l'affranchissement et traitement du courrier, le traitement des mandats postaux, etc.

Elle dispose également d'une section philatélie (création et commercialisation de timbres, coupon réponses, télécartes, etc.) et des connexions internet dont les tarifs sont :

- Abonnement LIGHT à 128Kbits : 7.500 Fcfp (soirs et we)

- Abonnement START à 128Kbits illimité : 9.900 Fcfp

- Abonnement SPEED à 256Kbits illimité : 14.900 Fcfp

- Abonnement PRO à 512Kbits illimité : 38.500 Fcfp

L'acheminement d'une lettre se fait généralement sous 15 jours, il faut compter minimum trois semaines pour un colis envoyé par avion.

La téléphonie mobile est opérationnelle à Wallis et Futuna depuis décembre 2015. Plusieurs forfaits sont proposés à la clientèle.

Il faut donc se rapprocher du Service des Postes et Télécommunication qui se chargera de l'ouverture des lignes de téléphone fixe.

Quelques indicatifs d'appel :

  • Pour appeler Wallis depuis la métropole il faut composer le 00 + 681 + 6 chiffres
  • Pour appeler la France métropolitaine depuis Wallis et Futuna, il faut composer le 00 + 33 (remplace le 0) + le numéro de correspondant.
  • Pour l'étranger :

- Japon : 00+81

- Australie : 00+61

- Nouvelle Zélande : 00+64

- Polynésie Française : 00+689

- Nouvelle Calédonie : 00+687

C/ BANQUE, MONNAIE ET ÉCONOMIE :

La banque :

Il existe une seule banque sur l'île de Wallis, la BWF, qui est une filiale de la BNPPARIBAS Nouvelle-Calédonie. On peut trouver un unique distributeur de billet sur l'île au centre commercial FENUARAMA qui se trouve à MATA' UTU.

Il n'y a pas encore de distributeur de billets à Futuna.

La monnaie :

La monnaie utilisée sur Wallis et Futuna est le franc pacifique (CFP), commun à la Nouvelle Calédonie et à la Polynésie Française:

1 € = 119,33 CFP.

Il n'y a pas de frais de change.

Point sur l'économie :

Le PIB à Wallis et Futuna s'élève en 2005 à 18 milliard de CFP soit environ 1,2 millions de CFP par habitant.  Le poids de l'Administration dans le PIB est fort: prés de 50% de la valeur ajoutée provient des services publics.

La dépense publique à travers les salaires distribués, est un élément moteur de l’économie alors que la part du secteur privé reste très faible.

Le poids de la valeur ajoutée des ménages, dans la valeur ajoutée globale est deux fois plus important que dans les autres collectivités d'outre mer du fait de l'importance de l'autoconsommation qui représente 26% de la dépense totale des ménages.

Les exportations sont quasiment inexistantes du fait de l’éloignement de marchés potentiels et le tourisme est peu développé.

L’activité économique (hors administration publique) se concentre sur l’agriculture, le BTP et le commerce.

 

D/ LES DÉPLACEMENTS :

 Pour venir sur Wallis il n'existe qu'une compagnie au départ de Nouméa ou de Fidji: Aircalin qui est une filiale d'Airfrance. Trois avions par semaines se posent sur l'île. En cas de transit à Nouméa le seul hôtel à proximité directe de l'aéroport est le Tontoutel. C'est également cette compagnie qui assure les navettes entre Wallis et Futuna à raison d'un aller retour journalier.

A Wallis, on peut trouver une agence Aircalin à Mata Utu mais également une agence de voyage : Wallis Voyage qui peut organiser des vols mais également des séjours au départ de Wallis. A Futuna, il existe l'agence de voyage SB TRAVEL qui offre également les mêmes prestations. Il n'y a pas de location de voiture à proprement parler sur l'île, la seule possibilité est de s'adresser à un des garages de Wallis (voir liens et adresses utiles).

Il n'existe aucun transport en commun outre les bus scolaires et les déplacements se font principalement en voiture ou en deux roues (moins confortable quand vient la saison des pluies).

 

E/ L’HÉBERGEMENT :

  • Les Hôtels : 

Wallis :

Il existe 4 hôtels: Lomipeau, l'Albatros, Moana-Hou, Ulukula (voir adresses et liens utiles).

Futuna :

Il existe 2 hôtels : Le Fia fia et le Somalama (voir adresses et liens utiles).

  • Les Pensions : 

Certains particuliers louent des appartements à la semaine dans les conditions suivantes : Gites de l'Océania

F/ ACTIVITÉS ET LOISIRS :

  • Plongée : 

Des fonds marins très préservés des touristes sont propices aux plongées en bouteille ou en apnée. Il existe un club de plongée sur l'ile et une association de plongeurs. Il faut compter 7 500 CFP pour un baptême et 50 000 CFP pour passer un niveau 1.

  • Pêche : 

La pêche à la ligne ou au filet est une activité très prisée des wallisiens, généralement dans le lagon elle peut également être pratiquée dans l'océan.

  •  ULM : 

A côté de l'aéroport se trouve une base d'ULM à partir de laquelle il est possible de faire le tour de l'île. Un tour d'une cinquantaine de minutes coûte environ 10.000 CFP.

  • Autres sports : 

Il est également possible de pratiquer le tennis ou le golf ainsi que de la voile au club Vaka La ( www.vakala.net ) qui propose aussi des kayaks de mer (2000 CFP la demi journée) et des planches à voile à la location ou encore de la gymnastique à l'association « femmes et sport ».

Ce club peut également assurer la navette en bateau moteur jusqu'aux ilots du centre sur lesquels se trouvent les plages. Des pêcheurs peuvent assurer également ce type de trajet pour d'autres ilots moyennant une petite contribution.

L'île possède un stade pour la course à pied, jouer au volley, ou pratiquer de nombreux sports collectifs ainsi qu'un terrain de foot et un terrain de rugby.