Actualités

Le 1er juin 2017, un exercice Pollution Maritime (POLMAR) s'est déroulé au quai de Halalo

 
Le 1er juin 2017, un exercice Pollution Maritime (POLMAR) s'est déroulé au quai de Halalo

L'Administration Supérieure des îles Wallis et Futuna a organisé le 1er juin 2017 un exercice de lutte contre une pollution marine afin de tester ses capacités de mise en œuvre du volet ANTIPOL du plan ORSEC.

 

Une pollution fictive, liée à une fuite sur le flexible reliant un pétrolier au quai de Halolo (Wallis), a généré une nappe de 5

m3 constituée d'un amas de noix de cocos et de végétaux. Les services de l’État et du Territoire se sont mobilisés, aux côtés de l'exploitant pétrolier (SWAFEPP-filiale de TOTAL), pour déployer deux barrages flottants.

Sous l'action conjuguée de la houle et du vent, cette nappe s'est disloquée en deux nappes, dont la première s’est dispersée vers l’Ouest, en direction du récif, avant de s’évacuer vers la haute mer. L'effort s'est concentré  la seconde nappe, qui menaçait de provoquer une pollution terrestre vers la pointe de Lausikula, à l’Ouest de l'île de Wallis, et a permis en fin de matinée de circonscrire la pollution. 

 Tout en mettant en évidence la réactivité des services impliqués dans le dispositif ORSEC, cet exercice a révélé l’existence d’une marge de progression dans la coordination entre les services, pénalisée notamment par l’insuffisance des moyens radio et téléphoniques. La mise à disposition d’un officier de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, effective depuis septembre 2016 doit permettre de favoriser les interactions et d’assurer à brève échéance, grâce aux retours d’expérience des différentes simulations, la réactualisation du dispositif ORSEC.

     

20170601_103638_1

Centre opérationnel - Administration supérieure

 

DSCN8917

Déploiement du barrage flottant

 

 

DSCN8935_1

Mise en place du barrage flottant par le bateau des sapeurs-pompiers

 

 

DSCN1375_1