Actualités

Communiqué de presse : Mise en place de l’écotaxe sur les boissons

 
 
Communiqué de presse : Mise en place de l’écotaxe sur les boissons

L’« écotaxe » sur les canettes (métal et plastique) et les bouteilles (verre et plastique) entre en vigueur le 1er juillet 2017. Ce dispositif a pour but d’inciter les particuliers et les associations à participer activement au tri sélectif des canettes et bouteilles, afin que ces déchets soient recyclés, au lieu de polluer, comme trop souvent actuellement, le bord des routes, des plages ou autres espaces publics ou privés.

 

Concrètement :

  •  une petite somme d’argent (5 ou 10 FCFP), que l’on appelle la consigne, est prélevée lors de l’importation des boissons ;
  •  après consommation, toute personne peut collecter les canettes et bouteilles et les remettre au centre d’enfouissement technique (CET) ;
  •  le CET remet une attestation qui précise le nombre d’objets collectés ;
  •  le porteur de l’attestation récupère la consigne auprès du Service territorial de l’environnement.

     

L’écotaxe est de :

  •  5 FCFP pour une canette ou une petite bouteille ;
  •  10 FCFP pour une grande bouteille (à partir de 75 cl).

       

Étape 1 : le dépôt des canettes et des bouteilles au CET

Ce dépôt est ouvert tous les lundis et vendredis de 8h00 à 11h30 et de 14h00 à 17h00.

Il faut au moins 50 canettes et bouteilles (tout confondu) pour faire un dépôt mais il ne faut pas dépasser les 1000 canettes et bouteilles (tout confondu) par dépôt. Seules les canettes et bouteilles propres seront comptabilisées. Celles qui sont souillées ou qui contiennent des saletés ne peuvent pas être recyclées.

Une attestation de dépôt est remise au collecteur qui la donnera à la régie du Service territorial de l’environnement pour recevoir son paiement.

        

Étape 2 : le reversement de la consigne par le service territorial de l’environnement

La régie du service territorial de l’environnement est ouverte tous les lundis et vendredis de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h30.

Les particuliers ont le choix entre un paiement immédiat en numéraire ou un virement bancaire. Les associations n’ont pas le choix : seul un virement bancaire est possible.

Le paiement immédiat en numéraire est limité à 10 000 FCFP. Pour le virement bancaire, il sera effectué seulement à partir de 5 000 FCFP, sur présentation obligatoire d’un RIB.